Le doctorant Salvador Herencia-Carrasco publie un article sur la grâce de Fujimori et la justice au Pérou

Publié le mardi 9 octobre 2018

Salvador Herencia-Carrasco, doctorant et directeur de la Clinique sur les droits de la personne du Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne (CREDP) de l’Université d’Ottawa, a publié un article sur la grâce accordée à l’ancien président péruvien Alberto Fujimori et les impacts de cette grâce sur la justice transitionnelle au Pérou.

Cet article fait partie d’une édition spéciale de l’une des principales revues péruviennes de droit, nommée Cuadernos de Jurisprudencia Constitucional (Cahiers de jurisprudence constitutionnelle), dédiée à l’analyse des répercussions sur la philosophie, la constitution et les droits de la personne du pardon humanitaire reçu par l’ancien président Fujimori au Pérou en décembre 2017. En 2009, la Cour suprême péruvienne avait condamné M. Fujimori à 25 ans de prison, pour avoir commandé l’enlèvement et le massacre de civils par une brigade paramilitaire, dans les affaires Barrios Altos et La Cantuta. L’article de M. Herencia-Carrasco analyse la grâce accordée à M. Fujimori dans une perspective de justice transitionnelle, se concentrant sur l’incidence sur les droits des victimes.

Sous la direction de M. Herencia-Carrasco, la Clinique sur les droits de la personne, en partenariat avec d’autres organismes, a présenté un amicus curiae devant une cour péruvienne et la Cour interaméricaine des droits de l’homme, pour poser des questions sur la base juridique de cette grâce.

Cliquez ici pour acheter une version de la revue (en espagnol).

Haut de page