Salvador Herencia, expert pour la Juridiction spéciale pour la paix en Colombie

Publié le jeudi 1 février 2018

Depuis décembre 2017, Salvador Herencia Carrasco, étudiant au doctorat, membre du CREDP, et directeur de la Clinique sur les droits de la personne, fait partie de dix experts étrangers sélectionnés pour soutenir le travail de la Juridiction spéciale pour la paix en Colombie.

Ce tribunal a été créé en vertu de l’accord de paix entre le gouvernement de la Colombie et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), mettant fin à un conflit qui dure depuis 50 ans. Le tribunal jugera les responsables des graves violations des droits de la personne et des crimes contre l’humanité tels que la torture et les disparitions forcées, ainsi que les crimes de guerre.

Le tribunal fait partie d’un système complexe de justice transitionnelle qui inclut étalement une Commission de la vérité, un bureau en charge d’enquêter sur les disparitions, et un bureau du Procureur spécialisé. Le nouveau tribunal sera divisé en deux entités : la Salas de Justicia (Chambre de justice) et le Tribunal para la Paz (Tribunal de la paix). Salvador soutiendra le travail de la Chambre de justice.

Les dix experts ont été choisis par un comité indépendant parrainé par les Nations Unies et ils proviennent du Chili, de l’Équateur, de l’Allemagne, du Mexique, du Pérou, de l’Espagne, de la Suisse et des États-Unis. Leur travail consistera à soumettre des notes juridiques (amicus curiae). La Juridiction spéciale pour la paix a débuté ses opérations officiellement le 15 janvier 2018 et on s’attend à ce qu’au moins 3 500 membres du FARC et 1 750 membre des forces armées seront jugés par celle-ci.

Haut de page