La récipiendaire de la bourse Flaherty de l’ICUF pour chercheurs entreprendra une recherche sur la gouvernance en matière de financement du développement international

Publié le jeudi 6 avril 2017

L’étudiante au doctorat Siobhán Airey, associée au Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne de la Faculté de droit, séjournera à la School of Business Studies au University College Dublin (UCD), en Irlande, du 27 mars au 3 mai 2017 à titre de chercheure invitée titulaire de la bourse de recherche James M. Flaherty. Cette prestigieuse bourse s’inscrit dans le cadre d’un programme d’échange international organisé par l’Irish Canada University Foundation (ICUF) et rendu possible grâce au soutien du gouvernement du Canada, par l’entremise de la Direction de l’Éducation internationale d’Affaires mondiales Canada, et de l’appui du gouvernement de l’Irlande, par l’entremise du Programme de soutien des émigrants, administré par le ministère des Affaires étrangères.

Sous la supervision de Maeve Houlihan, Ph. D., directrice de l’enseignement et de l'apprentissage à la School of Business, Mme Airey mènera une recherche sur la manière dont le gouvernement de l’Irlande aborde les politiques de financement du développement mises en place pour atteindre les objectifs de développement durable de l’ONU. Mme Airey se penchera plus précisément sur un nouvel instrument de financement du développement public-privé utilisé à l’échelle internationale appelé « financement mixte ». Le financement mixte a retenu l’attention de la communauté internationale en tant qu’instrument clé permettant de réduire l’écart du financement et répondre ainsi aux objectifs de développement durable en catalysant le financement du secteur privé lié au développement par l’utilisation d’un fonds public dédié. Cependant, l’approche du financement du développement de l’Irlande en matière de soutien aux investissements privés est plus nuancée. Mme Airey étudiera l’approche de l’Irlande sur le plan du financement du développement du secteur privé par l’entremise de l’aide internationale dans un contexte où la formulation évolutive de la politique de l’OCDE liée au financement mixte cible les donateurs d’aide à l’échelle mondiale. 

Son séjour à titre de chercheure invitée s’inscrit dans le cadre de l’élargissement de la recherche interdisciplinaire de la Shool of Business sur le lien entre le commerce et le développement international. L’école organisera un groupe de discussion interdisciplinaire sur le thème « Financing Sustainability – Challenges to Effective Implementation and Governance » (Financement du développement durable : Défis liés à une implantation et à une gouvernance efficaces) durant le séjour de Mme Airey. Cet événement sera présidé par Maeve Houlihan, Ph. D., et des présentations seront données par Julie Byrne, Ph. D., de la School of Business, le professeur Colin Scott de la School of Law et Siobhán Airey de l’Université d’Ottawa.

« Siobhán établira des liens avec les membres de notre groupe de recherche sur la gestion responsable, le développement durable et la société à l’UCD. Cette visite renforcera nos liens avec l’Université d’Ottawa et forgera des possibilités de recherche collaborative transatlantique entre l’UCD et l’Université d’Ottawa », a mentionné Mme Houlihan. « Nous avons déjà travaillé ensemble sur une proposition de bourse de recherche, que nous avons remise à l’initiative CAROLINE, à propos de la gouvernance du financement mixte liée aux objectifs de développement durable de l’ONU. De plus, la School of Business et la School of Law de l’UCD font désormais partie d’un consortium de recherche réunissant quatre universités situées en Finlande, au Brésil et aux Pays-Bas qui prépare une autre proposition sur la gouvernance en matière de financement climatique. »

Mme Airey est étudiante au doctorat en droit. Sa thèse analyse la nature juridique du cadre actuel de gouvernance mondiale pour l'Aide publique au développement (APD), un domaine délicat des relations internationales qui n’est pas actuellement régi par un accord juridique. La recherche de Mme Airey propose une grille d’analyse fondée sur le concept de juridiction qui reflète la qualité des instruments juridiques et non juridiques à la base du cadre de gouvernance internationale de l’APD. Sa recherche postdoctorale sera centrée sur les formes de gouvernance publique-privée du financement du développement international en vertu de l’Accord climatique et des objectifs de développement durable de l’ONU.

Haut de page