L’étudiante diplômée Semie Sama a rédigé un chapitre dans un ouvrage portant sur le sous-développement en Afrique

Publié le mardi 21 février 2017

La doctorante Semie Sama est l’auteure d’un chapitre dans un nouveau livre intitulé Development Perspectives from the South: Troubling the Metrics of (Under-)developement in Africa.

Le chapitre écrit par Mme Sama a pour titre « Globalisation and Land-grabbing in Africa: The Implications of Large-scale Agricultural Investments for Rural Populations in Cameroon, Nigeria and Tanzania ». Depuis 2008, les droits en matière d’accès, d’utilisation et de contrôle de millions d’hectares de terres et des ressources souterraines qui s’y trouvent font l’objet de grands débats en Afrique. Les opinions divergentes des investisseurs étrangers et des agriculteurs de subsistance autochtones soulèvent des questions sur la meilleure façon de procéder pour promouvoir le développement social et la protection de l’environnement ainsi que pour encourager la croissance économique dans les pays bénéficiaires. 

Le chapitre rédigé par Mme Sama met de l'avant des connaissances probantes qui viennent combler des lacunes présentes dans ce débat en matière de données et de recherche. Mme Sama présente d'ailleurs les principaux facteurs qui sous-tendent l'acquisition massive de terres, le cadre dans lequel de tels investissements doivent être établis et l’incidence de ces investissements sur les communautés de subsistance au Cameroun, au Nigéria et en Tanzanie.

Cliquez ici pour consulter le chapitre rédigé par Mme Sama (et le livre en entier) sur le site Google Books.

Haut de page